Mbou Mon Tour | Description
15665
page-template-default,page,page-id-15665,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-7.4,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.4,vc_responsive

Description

Informations sur le Bonobo

Le Bonobo, Chimpanzé nain ou Chimpanzé pygmée (Pan paniscus) est une espèce de Panines (genre Pan), membres de la famille des hominidés et de l’ordre des primates. Il se distingue notamment du chimpanzé commun par une face foncée plutôt que claire. Le mot « bonobo » découle de la déformation du nom de la ville de Bolobo en République démocratique du Congo.

physical-differences-990

Découverte

 

Le bonobo a été décrit pour la première fois comme sous-espèce (Pan satyrus paniscus) par l’anatomiste et zoologiste berlinois Ernst Schwarz en 1929, grâce à une série de crânes conservés au musée royal du Congo belge (actuellement musée royal de l’Afrique centrale, à Tervuren en Belgique). La parution officielle est une description scientifique publiée en allemand : « Das Vorkommen des Schimpansen auf den linken Kongo-Ufer », qui ne compte qu’une quarantaine de lignes, dans la Revue de zoologie et de botanique africaine du 1er avril 1929. Elle fournit les mesures d’un seul spécimen.

Après la publication de Schwarz, l’Américain Harold Jefferson Coolidge (1904-1985) réalise des études dans les collections de différents musées, ainsi que la dissection complète d’un spécimen. À l’issue de ce travail minutieux, il publie en 1933 un article de cinquante-sept pages3, dans lequel il préconise d’envisager le « chimpanzé pygmée » comme une espèce à part entière, Pan paniscus.

Bonobo male baby 'Ombwe' aged 1 year portrait

En voie de disparition

Le bonobo est sur la liste rouge de l’UICN des espèces menacées, classé dans la catégorie en danger.

L’espèce est aujourd’hui menacée de disparition à brève échéance à cause de la dégradation de son habitat naturel (déforestation). Depuis la guerre civile de 1996 au Congo, les bonobos sont, en outre, victimes de braconnage de la part des populations locales.

Jusqu’à récemment, la seule aire protégée habitée par les bonobos était le parc national de la Salonga (33 346 km2). Bien que le bonobo soit légalement protégé, la mise en œuvre de la loi n’est pas parfaite, et les efforts de conservation sont entravés par la corruption, l’isolement, aussi bien que par une instabilité politique. La seule présence active et permanente sur le terrain est assurée par des ONG et des projets de recherche. Des ONG travaillent pour renforcer la capacité d’intervention de l’Institut congolais pour la conservation de la nature dans le parc national de la Salonga. Ailleurs, des ONG ont recours à des approches participatives pour amener les autochtones à une utilisation durable des ressources naturelles pour une conservation à long terme.

Diapositive1

Proximité génétique avec l’homme

Les méthodes phylogénétiques ont permis d’établir que Pan paniscus et Pan troglodytes sont les primates les plus proches de l’homme. L’homme est également plus proche des deux espèces de chimpanzé qu’il ne l’est d’autres primates, comme le gorille dont la divergence remonte à environ 8 millions d’années. Notamment à cause de cette ressemblance extrême, certains auteurs, minoritaires, proposent même de classer chimpanzés et bonobos dans le genre Homo (cf. Wildman et al., 2003), qu’ils appellent ainsi respectivement Homo troglodytes et Homo paniscus.

660px-Huxley_-_Mans_Place_in_Nature